Follow Us Outside - Welcome to my world !

Retour sur une sortie extraordinaire dans le Val de Bagnes, Valais, Suisse!

Une sortie physique, mais qui est au fil des années devenues une incontournable sortie annuelle! Avec ma nièce Rana, nous avons décidées de faire ce fameux tour avant l’arrivée de la neige. Voici le récit en image, en espérant que ces quelques clichés vous donneront envie d’explorer cette splendide région l’été prochain!

Itinéraire

6h00 – 7h00

15Km – 1’110m de dénivelé

Altitude Min 2’106m – Altitude Max 2’950m

AVERTISSEMENT: Cette randonnée est très aérienne et demande également une bonne préparation physique au préalable! Les chaussures montantes sont de mise (sauf si tu es un coureur de trail expérimenté!)

Possibilité de faire l’itinéraire en 2 jours, en descendant depuis le Col Termin au Lac Louvie et en passant la nuit à la Cabane de Louvie (dites bonjour à Claudia la gardienne ☻ ) Songez à prendre avec un sac à viande pour nuit. Deuxième jour, longez le lac en direction de Plan de la Gole pour rejoindre le chemin initial.

C’est à nouveau aux aurores que nous partons afin de commencer tôt notre randonnée. Depuis la région de Montreux, il y’a presque 1h30 de route. Après une petite halte “ptit-déj” à Martigny, nous entamons l’ascension du Val de Bagnes pour aller en direction de La Chaux.

Les lueurs du jour apparaissent sur le Grand Combin lorsque nous arrivons.

Nous laissons la voiture à la remontée mécanique de LA CHAUX!*

(*astuce accès: l’accès à la route carrossable depuis Verbier/Ruinettes est fermé entre 9h00 et 16h00 (route ouverte aux VTTs), il faut donc être certain de passer avant.

Pour un accès plus direct, on peut monter depuis Sarreyer, en direction des Mayens de Sarreyer/Les Shlérondes. La route est accessoirement également en meilleur état de ce côté-ci.)

Au niveau de la randonnée proprement dite, il y a plusieurs possibilités pour cet itinéraire… Après plusieurs variantes, ma préférée est celle indiquée sur le plan: Depuis le skilift, on redescend un petit bout la route par laquelle nous sommes montées en voiture. Le sentier est bien indiqué en direction de Perraire:

Nous avançons d’un bon pas, jusqu’au moment où nous entendons des aboiements de chiens…. eh crotte! On se retrouve en plein milieu d’une chasse!! En plein sur le sentier de rando, sans aucune info plus bas… heureusement que nous portons toutes les deux des vêtements aux couleurs vives, et que la majorité des chasseurs sont en contrebas!

On décampe vite fait, non sans avoir (sans faire exprès) fait foirer la chasse… les deux chevreuils que les chiens ont levé ont décampé au quart de tour en nous voyant (désolée messieurs les chasseurs… on ne sait pas depuis combien de temps vous étiez embusqué dans les fourrés pour les tirer…)

Bref, un bon coup d’adrénaline… on s’est quand même dit que ce serait sympa d’indiquer sur le sentier en aval qu’il y a une chasse en court… mais bon, on ne connaît pas les habitudes du coin niveau chasse… il y’avait un autre randonneur devant nous sur le chemin, lui aussi a dû avoir un sacré coup d’adrénaline…. ^^

Allez, on reprend notre marche… à la prochaine bifurcation, il faut prendre à gauche pour monter en direction du Col Termin!

Quelques minutes plus tard, nous arrivons dans la zone de “tranquillité” des animaux (voir le site officiel: https://www.zones-de-tranquillite.ch/wr400.php). Et de façon quelques peu ironique, alors que nous entendons encore au loin quelques coups de feu, nous nous retrouvons face à deux énormes bouquetins, s’affrontant à quelques mètres de nous! Un spectacle magique (le premier d’une belle série ce jour-là!)

Chaque année, je savoure ce sentier à la vue plongeante sur le Massif du Grand Combin! Il est tellement beau, notre “Mont Blanc” à nous … bien que chaque année le glacier se rétracte de façon inquiétante… 🙁

Le Col Termin étant en vue, nous décidons d’y faire un demi picnic. “Demi” picnic, car lors de sorties longues comme celle-ci, nous avons remarqué que des pauses plus courtes, et régulières, sont bien plus avantageuses tant au niveau de la récupération physique que la forme générale tout au long de la journée.

Nos habitudes de pauses

Du reste, parenthèse à part, voici notre habitude quant à boire et manger sur des sorties rando physique:

  • Boire quelques gorgées au min toutes les 20min
  • Pause de 10min pour grignoter toutes les heures. (+ si besoin)
  • 2 pauses de 30min max pour manger le picnic (espacée d’environ 1h à 2h selon le terrain)

Col Termin 2’638m

Ah ce Col Termin, un joli col en arrête! D’un côté la magnifique vue sur le Grand Combin et de l’autre, le plongeon sur le Lac Louvie, La Rosablanche (3’335m) et ses “petits frères”.

Deuxième partie pleine de bonheur

Ce qu’il y a d’exceptionnel sur cette rando, c’est qu’il faut vraiment regarder partout, y compris derrière nous de temps en temps…. tu ne seras jamais déçu(e):

Nous revoici en route, en direction de Mont-Fort. Nous avançons gaiement lorsque soudain, je “plante” sur les freins et dit à Rana de regarder droit devant! Je jubile!!! A nouveau deux énormes bouquetins, se prélassant pépère juste sous le chemin!!

On traine pas mal ici… à les regarder tout émerveillées… nous sommes comme des gamines devant un beau kinder surprise, sauf que là c’est dix mille fois mieux!

Mais il faut continuer notre chemin… un peu à contre coeur… On se retourne quand même quelques fois pour continuer d’être émerveillées! Est-ce qu’ils sont conscient de la vue qu’ils ont?!!!

Un sacré cadeau qui nous booste jusqu’au lac du Petit Mont-Fort, où nous ferons notre deuxième mini picnic, histoire d’affronter la dernière ascension de la journée, la plus grande, avec une énergie renouvelée!

Cette partie du sentier, indiquée “alpine” bleue-blanche, est totalement différente du reste de la sortie. On se retrouve dans un paysage lunaire, des rochers à perte de vue, jusqu’au Col de La Chaux qu’il nous faut gravir!

Un dernier effort conséquent, qui demande un pied sûr, la roche étant friable et le sentier à deviner quelque peu. Au Col, 2’950m, il ne reste “plus qu’à” redescendre le vallon de la Chaux jusqu’au télécabine…

Une broutille en comparaison avec le chemin déjà parcouru, mais cette descente nécessite une concentration de chaque instant dans cette caillasse, souvent mêlée à de la neige et/ou de la glace.

Troisième partie pleine de bonheur

Nos efforts finissent néanmoins par aboutir, et alors que nous arrivons presque en bas, nous voici à nouveau en face d’un autre groupe de bouquetins majestueux!!! Tels de top-modèles, ils semblent poser devant les Dents du Midi en guise de carte postale! Quel privilège!!

Et cerise sur le gâteau, un groupe d’étagnes (femelles du bouquetins) avec quelques jeunes se prélassent également en contrebas!

Finalement, nous arrivons à la voiture, bien fatiguées mais tellement heureuses! Cette randonnée, cela faisait longtemps que je voulais la faire découvrir à ma nièce! 🙂 C’est une valeur sûre pour des paysages grandioses, et quasi la certitude de rencontrer de la faune! Mais ce jour-là fut vraiment très spécial!

On repart avec des images plein la tête, un sourire aux lèvres, et déjà une envie de prochaine fois!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Instagram a retourné des données invalides.

Follow Us On Instagram